La gestation pour autrui est relativement nouvelle par rapport aux autres techniques. C'est l'une des raisons pour lesquelles de nombreux pays n'ont pas imposé de lois qui le réglementent. Dans ce dernier contexte, la Colombie fait partie des pays transparents sur la situation.

Dans le monde, il existe quatre types de lois que chaque pays consulte avec son cabinet et ses experts respectifs sur le sujet. Lesquelles sont:

contrato
  • GPA avec rĂ©munĂ©ration Ă©conomique : Ce sont les pays qui approuvent la loi, sans restriction pour que la femme enceinte obtienne une rĂ©munĂ©ration financière pour le temps et l'usure physique. Ces pays comprennent la Nouvelle-ZĂ©lande, l'Australie ou la Grèce. Il comprend les revenus des mois pendant lesquels la femme enceinte n'a pas travaillĂ©, ces prix varient dans chaque pays.
  • GPA uniquement Ă  des fins altruistes : Les permis sont approuvĂ©s, Ă  condition que les femmes enceintes s'offrent sans rĂ©munĂ©ration financière. Tous les frais liĂ©s Ă  la grossesse sont Ă  la charge des futurs parents. La plupart du temps, elles doivent commencer Ă  payer mois par mois, une fois la grossesse confirmĂ©e. Parmi les pays qui favorisent cette loi on trouve : Royaume-Uni, Canada, Australie, BrĂ©sil.
Leyes en Colombia subrogacion
  • Il n'y a pas de lĂ©gislation qui l'approuve ou l'interdit : Des pays comme la Russie, l'Argentine, l'Inde et la Colombie peuvent effectuer la procĂ©dure de gestation pour autrui, mais dans ce cas, ils n'ont pas de loi qui les protège ou les restreint. Tout est convenu entre les patients et le centre spĂ©cialisĂ©, et la plupart effectue les dĂ©marches judiciaires pour le nouveau membre de la famille.
  • Interdiction absolue : L'Allemagne, la France, l'Italie et la Suisse font partie des pays qui n'autorisent la pratique de la GPA sous aucune de ses formes, ou sous des conditions explicites. Habituellement, les couples de ces pays se rendent dans d'autres pays pour rendre possible la maternitĂ© de substitution.
pais 1

Chaque pays a une législation partielle sur la maternité de substitution, plusieurs fois les autres lois citoyennes influencent pour déterminer sa validation. Il y a des pays où c'est totalement interdit, et la possibilité de substitution est compliquée. La peur de retourner dans son pays d'origine et que le mineur ne puisse être accepté joue également un rôle.

Il est important de connaître les lois de chaque pays et d'aborder la théorie de chaque situation qui peut se présenter.

Disposer d'un centre spécialisé expert dans la partie juridique est un avantage, car ce n'est pas la première fois qu'ils traitent ce type de conditions, ayant l'expérience des démarches à entreprendre.

On peut voir que la Colombie est l'un des pays du troisième type, qui n'a pas de législation sur le processus de gestation pour autrui. S'il y a eu des tentatives d'amener une loi, mais elles n'ont pas eu de grandes répercussions et finalement aucun type de prononcé n'est fait.

Les entités qui ont demandé une régularisation de la GPA, sont enclines à des lois où la femme enceinte ne s'applique qu'altruistement et volontairement, sans recevoir de rémunération financière. Ceci est basé sur d'autres lois colombiennes, qui défendent le droit des citoyens à ne pas être traités comme des services ou du commerce.

Cependant, les débats autour de cette pratique sont très divers. Les temps ont changé, tant dans la génétique que dans les noyaux familiaux. La pensée doit être élargie, en découvrant de nouvelles façons dont chaque couple ou personne peut réaliser son rêve sans nuire aux autres.

En Colombie Celagem Surrogacy, nous nous engageons dans des procédures légales, afin que les futurs parents n'aient pas de problèmes lors du retour à l'intérieur du pays ou dans leur pays d'origine.

subrogada

La gestation pour autrui ouvre la porte à des milliers de couples qui, pour diverses raisons, ne peuvent pas procréer naturellement, cherchant des solutions pour que le nouvel individu puisse porter du matériel génétique, qui sera transmis aux autres générations.

Dans les pays où la loi est restreinte dans son intégralité, des milliers de citoyens ont exprimé leur mécontentement. C'est parce que la pratique est plus largement utilisée parmi les couples. Cependant, des études ont conclu que le nombre de couples ayant des difficultés à concevoir a augmenté à petite échelle.

Un point clé est que les âges auxquels la grossesse est recherchée sont plus tardifs, ce qui rend difficile une grossesse réussie, de sorte que les couples ont recours à des méthodes de gestation pour autrui ou d'adoption s'ils ne se soucient pas de préserver le matériel génétique.

Metodo ROPA

Parmi les pays qui pratiquent la maternité de substitution, la Colombie a une norme de prix réglementée, par rapport au reste des agences internationales qui adhèrent à la maternité de substitution.

Les raisons de ces prix peuvent être diverses, le budget de la partie clinique, le conseil juridique, la méthodologie génétique impliquée dans le processus et le conseil psychologique.

Alors que la législature en Colombie est déterminée sur la maternité de substitution. Les agences du pays sont dotées de toutes les informations, ce qui garantit aux couples une procédure transparente et fluide. Rappelant que la maternité de substitution est une pratique qui cherche à soutenir la consolidation des familles, où pour des raisons biologiques ou en raison d'impossibilité naturelle, les couples ne parviennent pas à une grossesse.

RĂ©aliser les rĂŞves de ce pourcentage dans le monde entier, recevoir des personnes et des couples du monde entier.

Chez CELAGEM, nous sommes prêts à réaliser votre rêve

Nous sommes spécialisés dans la résolution des problèmes de fertilité, la Fécondation In vitro ou la reproduction assistée. Nous voulons vous montrer certains de nos traitements pour lesquels votre premier rendez-vous est totalement gratuit.

DEMANDER UN RENDEZ-VOUS

DIAGNOSTIC EN LIGNE

Les lois en Colombie pour les traitements de maternité de substitution